Sucre ou gras ? Méfiez-vous du mélange

Deux jumeaux américains ont testé chacun un régime à base de graisse ou de sucres (glucides) pour déterminer lequel est le pire pour l’organisme. Résultat : les deux ont maigri.

Qu’est-ce qui fait le plus grossir, une alimentation à base de sucre ou à base de gras ? Deux jumeaux américains, Chris et Xand van Tulleken, âgés de 35 ans et tous les deux médecins, ont prêté leur corps à la science pour répondre à cette question. Sous l’œil de la chaîne BBC pendant un mois, Xand a adopté un régime à base de graisses avec seulement 5% de glucides, tandis que Chris a opté pour le régime inverse, riche en glucide avec pas plus de 5% de gras.

Surprise ! Ils ont tous les deux perdu du poids. Les scientifiques estiment que le problème ne se trouve ni dans la graisse, ni dans les glucides, mais dans le mélange des deux. Le professeur américain Paul Kenny du Scripps Institute, explique dans la vidéo que : « Nourrir des rats sur une base riche en sucre ou en graisse n’a jamais réellement affecté leurs habitudes quotidiennes ou leur santé. Mais donnez-leur du chocolat, des biscuits et du cheesecake qui sont à peu près à 50 % gras et à 50 % sucrés, et leur comportement changera radicalement. Ils cessent alors de manger quoi que ce soit d’autre, se gavent et prennent du poids. Leur système d’auto-régulation qui les empêchait normalement de trop manger semblait avoir été comme éteint. »

Les aliments prêts à consommer seraient donc les plus nocifs pour la ligne. A bannir : chips, gâteaux, plats surgelés et sodas. Plus facile à dire qu’à faire…

C’est donc bien le mélange gras+sucre (glucides , tous confondus) qui fait grossir. En d’autres termes, la pâtisserie! Jusqu’à notre sédentarisation (agriculture et élevage), il y a 10000 ans environ, les humains ne faisaient pas ce mélange gras/sucre à 50/50. Il s’est imposé lorsque nous avons disposé de céréales (surtout blé) en grande quantité ainsi de de graisses également en grande quantité, beurre, huile extrait trop pur de son « totum », de son fruit ou de sa graine. Ce mélange aussi concentré et déséquilibré n’existe pas dans la nature. Même dans le lait, aliment mélangé qui contient tous les macronutriments (glucides, lipides, proteines), la nature a bien fait les choses, ce mélange pratique pour le début de la vie, n’est pas prévu pour durer longtemps.

En plus d’éviter d’acheter ce mélange dans le commerce, il vaudrait mieux éviter aussi de le faire soi même, y compris avec aliments plus sains. Même les « energy balls » (mélange d’oléagineux et de fruits séchés) sont très addictifs. Idem pour toutes les recettes allégées en sucre, que l’on trouve partout qui permettraient d’être moins frustré lors du sevrage.

Un jour, on en vient à décider de « faire son deuil » de ce mélange. Sortir de cette addiction n’est pas facile. L’addiction est une maladie chronique qui nécessite une aide, parfois médicamenteuse, pour en sortir. Car si , chez les rats, il suffit de leur enlever ces aliments 50/50, chez nous humains, ils nous sont proposés de partout! y compris dans les publicités, impossible d’y échapper.

On pourrait penser alors que la solution passerait par les édulcorants, ou le sucre des fruits (bananes, pommes et plein d’autres sont très sucrées)? et bien non, le gout sucré est toujours la, et entretient la mémoire de l’addiction.

Séparez vos glucides des graisses, mangez les fruits séparément. Si vous vous sentez frustré de ne plus pouvoir manger de pâtisserie (même maison et adaptée), soignez votre addiction. Les solutions existent.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Irène LorientAgnès Robert Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Agnès Robert
Invité
Agnès Robert

Ce que vous dites ressemble bien à ce qu’écrivait dans les années 80 Michel Montignac. Pour ma part, j’ai observé cette façon de manger, séparant le sucre et le gras, et je m’en porte très bien, poids régulé et tellement plus d’énergie ! Faut dire aussi que j’y ajoute : aliments le moins transformés possibles, le plus crus possibles pour les fruits et légumes dont la proportion est forte dans mon alimentation. Bref, le bonheur ! Merci pour cette publication.

Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier