Orthorexie

C’est tellement facile de culpabiliser les gens qui veulent manger sainement! et dire qu’il y a 400 ou 500 ans de ça, c’était l’unique façon de manger! Depuis l’arrivée du sucre (donc pâtisserie) avec l’esclavage dans les colonies, puis l’emploi des additifs, pesticides , intrants divers développés par les industriels de produits chimique de la guerre (il a bien fallu trouver un nouvel usage à ces produit!) , on tente de nous faire croire que notre alimentation actuelle est « normale ».

Ok, y en a qui vont trop loin dans l’obsession et se désocialisent, On m’a déjà dit que j’étais orthorexique, alors j’ai fait le test. Oh surprise, il est négatif. Car je suis capable exceptionnellement de manger une tarte à la farine blanche faite par une copine si je suis invitée, ou d’aller au restau et manger du pain blanc s’il est frais.

Le sujet qu’il faut traiter, c’est l’addiction qui nous pousse vers ces non-aliments de façon à être libre d’en manger ou pas. Ce que je vis depuis 7 ans. Le « plaisir » est quelque chose de normal pour l’animal que nous sommes. Mais la différence entre le plaisir du lait maternel (qui contient du lactose) ou d’un bon fruit mur, les plaisirs offerts par la nature, et celui donné par le pot de nutella qu’on est obligé de finir , c’est vraiment pas la même chose. Il faut arrêter de culpabiliser les pauvres gens qui se sentent pris au piège de l’alimentation moderne. La seule chose que j’espère pour eux, c’est justement de se libérer de l’addiction provoquée par la malbouffe et tout ce qu’elle contient, pour pouvoir choisir dans quelles conditions et circonstances , ils vont en manger (histoire de continuer à vivre dans notre société basée volontairement sur LE PLAISIR.

Car c’est lui qui fait fonctionner notre économie. Plaisir, achat, consommation… Depuis que je suis libre du plaisir à tout prix, certains commerces et certains anciens amis , ne me voient plus. Parce que je peux choisir. De même que un alcoolique guéri, ne continue pas à fréquenter au quotidien ses « amis » d’ivresse, il devient capable de se créer un nouvel environnement qui ira mieux avec sa nouvelle vie. C’est ce qui s’est passé lentement autour de moi. Un « écrémage » , une sélection naturelle qui a concentré les « vrais » amis des autres.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier