Le jeûne (bases)

Les effets physiologiques du jeûne

  • Le plus visible est la perte de poids, – 7 à 10 kg en 14 jours en moyenne, et – 4 à 5 kg encore pour les 2 semaines suivantes, selon qu’on soit homme, femme, selon son âge ou son état de santé.
  • La sensation de faim diminue. La nourriture n’est plus le centre de la vie de la personne
  • La peau parait terne puisqu’en état de léthargie. Lors de la réalimentation, La peau paraitra plus neuve et plus souple qu’avant. Cela fonctionne pour tous les tissus du corps.
  • La mise au repos de l’organisme ralenti le vieillissement.
  • Plusieurs maladies (surtout les plus récemment installées) peuvent s’améliorer ou disparaitre.
  • Le nettoyage occasionné permet de garder une santé correcte malgré la pollution.
  • C’est une aide aussi bien au niveau physiologique que psychologique, surtout au tournant des 40-50 ans.
  • Le cœur se libère des graisses excédentaires, la tension artérielle descend, les poumons fonctionnent mieux et facilitent l’oxygénation.

Quels sont les différents types de jeûne ?

Le jeûne pour être efficace doit être effectué au repos, donc la différence se fera sur la durée.

Tout est possible pourvu que cela soit surveillé à partir de 7 jours.

On peut jeûner :

  • 1 jour par semaine (24h)
  • 3 jours par saison
  • Ponctuellement, 2 ou 3 jours, en fonction des aléas de la vie, pour se régénérer. Ce sont des jeûnes préventifs qui ne comportent pas de dangers pour la santé.

Les jeûnes plus longs devraient être surveillés surtout s’il s’agit d’une première fois :

  • 7 jours permettent de voir un réel progrès. L’autolyse commence et s’attaque aux problèmes les plus importants. Cela peut provoquer des réactions diverses souvent désagréables au niveau de la peau, des écoulements ORL, odeurs fortes des sécrétions, urines…
  • Le jeûne de 14 jours. Le corps continue le travail de détoxication, il autolyse les lésions, kystes, et répare des « maladies » plus anciennes et installées.  Une sorte de cure de jouvence.
  • Le jeûne de 20 jours ou plus. Il est plutôt réservé aux personnes souffrant d’une toxémie plus sévère.  Il devrait être surveillé médicalement sur plusieurs paramètres tels que pouls, tension et reflexes.

On peut aussi citer quelques variantes :

  • Les monodiètes (de fruits ou autre)
  • Les repas dissociés (mono aliment à chaque repas)
  • La cure de jus de légume

Avant l’entrée en jeune

Pour tout jeûne dépassant 7 jours, il sera souhaitable :

  • d’effectuer un bilan de santé,
  • vérifier les traitements médicaux et voir comment diminuer et/ou supprimer les médicaments
  • cerner les problèmes et maladies éventuelles, évoquer les attentes de la personne
  • vérifier les contre indications : stimulateur cardiaque, hyperthyroïdie (maigreur), cancer, toxicomanie, Alzheimer, maladie mentale, carences alimentaires avérées…
  • l’âge
  • les habitudes de vie et la capacité à les remettre en cause si besoin
  • la motivation profonde

Se préparer au jeûne

On peut évacuer son intestin par une purge : 40 à 50 g de citrate de magnésie effervescent et 10 à 15g de sulfate de soude sec, le tout dissous dans un demi-litre d’eau tiède et bu en deux prises espacées de 30 minutes, par exemple 4 comprimés de Bourdaine. On peut aussi boire des tisanes diurétiques (queue de cerise, menthe, verveine, busserole, prêle, frêne…). (Cf. Pr Henri Joyeux)

Ou bien se préparer en diminuant la quantité d’aliments soit progressivement de 7 jours à uniquement la veille selon sa personnalité, le temps que l’on a. La veille au soir prendre une purge végétale si possible. Le lendemain en fin de matinée, un lavement (facultatif) pouvant aller jusqu’à 4 litres d’eau bouillie additionnée d’un peu de sel pour favoriser le nettoyage et le ramollissement des déchets contre les parois dans le gros colon. On peut y ajouter du chlorure de magnésium, ou encore quelques gouttes d’essences aromatiques pour favoriser la destruction des bactéries, des gousses d’ail écrasées afin de détruire les colonies éventuelles de vers (oxyures entre autres). On fait donc un lavement le 1er jour de jeûne et un le dernier jour car il va nettoyer l’intestin qui s’est chargé, comme la langue. On va donc évacuer ainsi les toxines de toutes sortes que l’organisme a rejeté par le biais de cet émonctoire.

On n’oubliera pas non plus de régler ses affaires courantes afin de n’avoir aucun souci pendant cette période qui doit être vraiment du repos.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier