Auto-guérison ?

L’auto-guérison est une ressource naturelle du corps humain comme de toutes les formes de vie sur terre. Par exemple, lorsque nous nous coupons, naturellement, le corps met en place un processus de cicatrisation. Le corps est naturellement conçu et structuré pour se maintenir en santé, c’est-à-dire dans un état de bien-être. Quand nous vivons en harmonie avec les lois naturelles, l’auto-guérison est un processus qui se réalise constamment sans que nous n’ayons à y prêter attention. L’auto-guérison est un phénomène naturel lié à la « force vitale », notion commune à toutes les médecines traditionnelles. La sortie de l’état de bien-être, la maladie plus ou moins temporaire, sont une rupture, un conflit dans ce processus naturel.

L’auto-guérison peut s’entendre aussi au niveau émotionnel. Elle ne peut voir le jour qu’avec la connaissance de soi et le développement de l’estime de soi.

Ce processus est optimisé lorsque l’être humain se rapproche au maximum des conditions dans lesquelles il a été créé. Le Naturisme, l’application des lois de la Nature, est primordial pour conserver un bon état de santé tout au long de la vie.

Lorsqu’on étudie la physiologie humaine, et qu’on la compare à celle de nos plus proches cousins, il est facile de comprendre que les similitudes entre nos systèmes digestifs respectifs devraient nous pousser à nous nourrir d’une façon très proche.

Chez les grands singes (chimpanzés, gorilles et orangs outans), la proportion d’aliments végétaux s’établit, selon les espèces, entre 89 et 97 %. La part la plus importante est représentée par les fruits, auxquels s’ajoutent des jeunes feuilles, des fleurs, des graines, des écorces ou encore des rhizomes, leur consommation d’aliments d’origine animale demeurant toujours modérée voire très faible sous forme d’insectes principalement, mais aussi d’autres invertébrés ou petits vertébrés.

Le célèbre Dr Albert Schweitzer estimait que « le vrai médecin est le médecin intérieur. Mais la plupart des médecins ignorent cette science qui, pourtant, fonctionne si bien. »

Le thérapeute devra comparer le mode de vie idéal, naturel, au mode vie de son patient. Voir où se situent les principales erreurs et tenter progressivement de faire coïncider les 2. Une mission d’éducation ou de rééducation.

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments