Paléo médecine : De quoi il s’agit ?

Paléo médecine : De quoi il s’agit ?

Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs étaient généralement minces et en bonne forme physique. Quels sont les secrets de cette santé éclatante ? Des éléments de réponse avec la paléo médecine, mais surtout des pistes de solutions santé au naturel.

Qu’est ce que la paléo médecine ?

La paléo médecine est l’étude, sous l’angle médical, des ossements et restes humains préhistoriques. Elle permet d’évaluer l’âge probable du squelette à la mort de l’individu et d’observer d’éventuelles pathologies des os, comme des séquelles de tumeurs, d’infections, etc …
La paléo médecine confirme l’hypothèse que les maladies dégénératives progressent avec la civilisation. L’évolution agro-alimentaire et culinaire de ces derniers millénaires semble bien être la cause principale, sinon quasi unique de la gravité des maladies infectieuses. Elle semble également déterminer la gravité des maladies dégénératives, notamment dans les pays développés. L’objet de cette science est aussi de fournir des solutions santé inspirées de l’étude de nos ancêtres et de leur mode de vie et d’alimentation.

Nos ancêtres nous apprennent des choses….

L’étude des ossements de nos ancêtres lointains révèle un état de santé plutôt intéressant, comparé à l’état actuel de santé d’un individu occidental.
Nos ancêtres étaient d’abord sveltes, sans recours à aucun régime ! Justement, contrairement à l’abondance d’aliments dans laquelle baigne l’individu occidental de 2014, nos ancêtres avaient un accès limité à la nourriture.
Une nourriture saine, comparée à la nourriture de 2014 qui est aussi riche en toxines, pesticides et molécules de synthèse que le corps humain ne connait pas…qu’en nutriments, sinon plus. Il faut savoir  que l’agriculture industrielle française est la plus grosse consommatrice européenne de pesticides, avec près de 100.000 tonnes de produits utilisés par an.
La minceur et la robuste condition physique de nos ancêtres sont également dues à un environnement qui les contraint à bouger tout le temps. L’activité physique faisait partie de la vie quotidienne. C’était quelque chose de naturel. Aujourd’hui, c’est le fait de manger toute la journée -de manière continue- qui est naturel, et la pratique d’une activité physique qui ne l’est pas. On va s’organiser pour aller s’inscrire dans une salle de sport, ou pour faire une randonnée en montagne de temps en temps.

Alimentation et mode de cuisson

Ce n’est pas seulement l’alimentation qui a changé peu à peu depuis quelques centaines d’années mais surtout les modes de cuisson. On a tendance à l’oublier mais la plupart des toxiques dangereux apparaissent entre 110 et 140°, et au-delà, leur quantité augmente de façon exponentielle. Les cuissons supérieures à 120° génèrent de nombreuses espèces chimiques nouvelles, dont la toxicité et la cancérigénicité sont maintenant prouvées expérimentalement. Les protéines sont transformées par le « processus de Maillard » qui polymérise un mélange de sucre et d’acides aminés. Raison de la toxicité de la croûte du pain et de tous les produits « caramélisés ». Un seul mot d’ordre : Mangez plus souvent cru ou cuisinez à la vapeur douce.

Le régime Evolution : Mangez comme aux origines de l’humanité : perte de poids, exercice, vieillissement

Arthur De Vany, Traduction de Louise Chrétien et Marie-Josée Chrétien
Un livre très intelligent qui invite à  » repenser l’évolution  » et à se détourner des choix qui rendent la société moderne malade. Il vous propose de retourner au régime de vie des origines, celui pour lequel est fait l’homme. En éliminant les aliments modernes, en faisant un minimum d’entraînement à haute intensité et en refusant l’habitude de satiété.
Professeur émérite en économie et sciences mathématiques du comportement à l’Université de Californie, Arthur De Vany, est le créateur du concept de  » condition physique évolutionnaire « . Ancien athlète professionnel, il vit selon le style de vie paléolithique depuis plus de 25 ans. Aujourd’hui il a dépassé les 70 ans : un corps d’athlète et ne souffre d’aucune maladie.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu