Huile magnesium transcutanée

J’adore les cures de magnésium. Je recommande d’y penser pratiquement systématiquement, qu’on vienne me voir pour de l’acné, de l’eczéma, du psoriasis, une cicatrisation lente, une dermatite séborrhéique, par exemple.

C’est encore plus vrai si les problématiques associées sont le SOPK, un problème d’hypothyroïdie, une fatigue surrénale, des problèmes de perte de cheveux, de syndrome prémenstruel ou une pré ménopause difficile.

Car s’il y a bien un allié des problème hormonaux et de la peau, c’est celui-là !

J’aime le magnésium parce qu’il agit presque immédiatement. Il fait se sentir mieux, ce qui donne du courage. Si certains changements de vie sont par ailleurs nécessaires, la personne les abordera avec un cœur vaillant.

Ce qui rend le magnésium magique, c’est qu’il nous apporte ce dont nous avons besoin en cas de stress. C’est simple : si vous travaillez, courez après le temps, avez besoin de café pour émerger le matin, avez de jeunes enfants – vous avez certainement besoin de magnésium.

À vrai dire, à moins d’être un moine bouddhiste, il est probable que vous manquiez de magnésium : le magnésium est ce que nous retirons en premier des cellules en cas de stress. Nous le « pompons » en permanence car il est indispensable à notre système nerveux pour faire face aux situations difficiles. C’est pourquoi nous sommes si facilement carencés.

À mon avis le magnésium aide votre acné de 5 façons :

Le magnésium stabilise votre glucose

Le magnésium peut vous aider à conserver un taux de glucose plus constant en améliorant la qualité de votre insuline : c’est donc un allié précieux de l’acné, surtout en cas de SOPK. Par ailleurs, une insuline en pleine forme vous aide à garder votre poids idéal, ce qui peut être utile en période de ménopause et de pré ménopause (et à tout moment, à vrai dire !).

Le magnésium favorise une thyroïde efficace.

Les hormones produites par la thyroïde ont un impact sur pratiquement toutes les hormones sexuelles. Pensez à la thyroïde comme un gage d’énergie. Si vous en manquez (hypothyroïdie), c’est comme un jeu de domino. Sans l’aide de la thyroïde, la production des autres hormones peut être insuffisante. Pour une thyroïde efficace, le magnésium fait partie des minéraux les plus importants (avec le sélénium).

Le magnésium régularise le cortisol

Le magnésium calme votre système nerveux et empêche vos glandes surrénales de trop fabriquer de cortisol, l’hormone du stress. C’est une très bonne chose : quand les glandes surrénales sont trop occupées à fabriquer du cortisol, elles peuvent de ne pas fabriquer de progestérone.

Si vous n’ovulez pas systématiquement, situation où vous pouvez manquer de progestérone, assurez-vous de ne pas aggraver le problème avec le stress. Adoptez autant que possible une méthode de relaxation (j’adore la piscine et le yoga, et vous ?) et… pensez à votre magnésium !

Le magnésium aide à dormir

… ce qui énorme, car le sommeil est crucial pour la production d’hormones. Si vous pensez que le sommeil est un état passif, détrompez-vous : d’un point de vue hormonal, le sommeil est un état d’une intense activité. De la qualité de votre sommeil dépendent le cortisol, l’insuline, la leptine, et la testostérone. De plus, dormir joue un rôle anti-inflammatoire immense et favorise la désintoxication.

Le magnésium active la vitamine D

Ces deux-là marchent ensemble : sans magnésium, la vitamine D peut ne pas accomplir certaines de ses fonctions. Or la vitamine D affecte (entre autres) l’action de l’insuline, et pourrait ainsi prévenir le diabète de type II. Elle favorise également le bien-être tout comme la sérotonine. En bref, si vous souffrez de syndrome prémenstruel  ou de fringales de sucre difficiles à contrôler, le magnésium peut être le coup de pouce qu’il vous faut.

Quelles formes de magnésium choisir ?

Ben sûr, il faut d’abord veiller à trouver du magnésium dans son alimentation : pensez aux amandes, aux noix, au chocolat, au sarrasin, aux légumes verts, à certaines eaux minérales. Pour une cure, vous avez le choix entre :

La voie orale

Pour une cure, toutes les formes de magnésium ne sont pas égales. Souvent, les compléments oraux les moins chers sont des sels de magnésium, de type oxyde, hydroxyde et carbonate. Leur principal inconvénient est qu’ils peuvent être peu absorbés et provoquer des diarrhées.

Si vous choisissez une forme orale de magnésium, le glycinate ou le bisglycinate (on a ajouté au magnésium un acide aminé : la glycine) est généralement mieux toléré.

La voie transcutanée

Cependant, je garde personnellement une préférence très nette pour l’huile de magnésium transcutanée : elle n’occasionne pas de problèmes intestinaux et va directement au cœur des cellules. Un très gros avantage, elle fait un bien fou très rapidement !

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier