Mois sans…

Vendredi 1er novembre 2019 : le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie, donnent le coup d’envoi de la 4e édition du #MoisSansTabac. L’état se donne les moyens, l’état s’investit dans une démarche de santé publique. Le tabac… pas bien! Voyez dans ce lien toute l’énergie déployée.

https://www.santepubliquefrance.fr/presse/2019/le-defi-commence-arreter-de-fumer-pendant-moissanstabac-double-les-chances-de-succes

Passons maintenant au mois sans alcool. Le déjà célèbre « Dry January » qui fonctionne bien dans d’autres pays. Oups… chez nous, l’état s’en désengage, alors que c’était prévu au programme. Pourquoi? Cela ne sera jamais dit officiellement. Sauf si on connait la puissance du lobby de l’alcool, qui pleure sur la baisse de consommation (sauf chez les jeunes) :  » La perspective de l’adaptation en France du « Dry January » sous l’égide des pouvoirs publics suscitait depuis plusieurs semaines l’opposition du lobby de l’alcool. « 

Donc le mois sans alcool sera discrètement organisé avec les moyens du bord par les associations: le Fonds Actions Addictions, des associations d’addictologues (SFA, FFA et ANPAA…), la Ligue contre le cancer, la mutuelle MGEN, ainsi que des associations de patients, d’usagers de la santé, d’étudiants (France Assos Santé, Aides, France patients experts, la Fage…) et de lutte contre les addictions en entreprise (Adixio). https://www.20minutes.fr/societe/2665947-20191203-mois-alcool-bien-lieu-janvier-etat-affirment-associations

Alors que dire de cette prochaine image???? A quand un mois sans malbouffe? juste histoire de nous rendre compte à quel point nous (et nos jeunes) somme accro à ces non-aliments. Ce n’est pas prêt de voir le jour. Parce que la encore les lobbies sont tellement puissants, tellement nombreux qu’il n’y a aucune chance que l’état aille plus loin que le « Manger moins gras, moins salé, moins sucré » Tout en permettant au lobby du sucre (le CEDUS) d’imprimer les flyers de propagande qu’il a fait diffuser dans les écoles par l’intermédiaire de « La semaine du gout » https://www.quechoisir.org/actualite-alimentation-le-lobby-du-sucre-conforte-sa-place-a-l-ecole-n5349/ Idem pour le lobby du lait, avec ses amis pour la vie.

Pour commencer il faudrait déjà moins de publicité pour ces produits. On peut rêver!

Et puis sur la toile, sur les réseaux, naissent des groupes « J’arrête le sucre » « Low carb » etc C’est en surfant dans ces groupes que je me rend compte à quel point ces gens qui ont bien compris les effets néfastes de ces mélanges gras/sucre, ont du mal à tenir leurs bonnes résolutions, et rechutent , craquent au bout… d’un jour, un mois ou 3 mois. Comme s’ils étaient drogués à ces produits. Et si c’était vrai? Et si ces « aliments contenaient la pire des associations addictive. Tout comme la cocaine ou l’alcool . http://sante.lefigaro.fr/article/le-sucre-presente-un-potentiel-addictif-aussi-important-que-l-alcool-ou-la-cocaine/

Le mélange gras+sucre a été créé par l’humain lors de sa sédentarisation. La pâtisserie, le chocolat…puis le burger, la pizza (la farine blanche est un vrai sucre rapide) La nature n’a pas créé cet amalgame explosif.

Pour en arriver un jour à cela, il faudra déjà que la population admette qu’elle se fait manipuler comme elle l’a été dans les années 30 à 60 avec ces publicités https://www.vivelapub.fr/fumez-cest-bon-pour-votre-sante-selon-la-pub/

Comme elle continue de l’être avec les pub pour les pâtes à tartiner ou les chocolats « Enfants », biscuits « Futur Roi » (prince?) ou les fast food.

Révoltons nous! Ne les laissons plus piloter le cerveau de nos enfants ou les nôtres

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier