Moringa ou  spiruline?

Le Moringa, comparé à la spiruline, apporte un nombre de nutriments beaucoup plus élevé. C’est un aliment complet et équilibré, avec un très large spectre d’apports.  Le Moringa apporte de plus forts taux de calcium (le double), de vitamine E (dix fois plus), de vitamine B2, de vitamine PP et d’acide gamma-linolénique (acide gras essentiel). De plus, il apporte de la vitamine C absente dans la spiruline. La spiruline quant à elle fournit davantage de protéines, de fer et de pro-vitamine A. En résumé, le moringa vous apporte une base équilibrée et complète en vitamines, minéraux, acides aminés et acides gras essentiels. Vous pouvez compléter cette base avec de la spiruline pour le fer et les protéines

LE MORINGA, UN ARBRE ALIMENTAIRE ET MÉDICINAL

Le Moringa est un arbre tropical originaire d’Inde. Il se trouve souvent à proximité des habitations, en Asie et en Afrique, car il fournit de nombreux services. Le moringa est avant tout une plante médicinale. Toutes les parties de l’arbre, des racines aux fleurs, sont utilisées en médecine ayurvédique et par beaucoup d’autres médecines traditionnelles.

Le moringa est aussi un arbre alimentaire. Les fruits et ses feuilles sont couramment utilisés dans les recettes locales. En Inde, ce sont les fruits qui sont les plus appréciés: ces grandes gousses vertes sont consommées dans les curries. Le moringa est cultivé par la plupart des petits fermiers du sud de l’Inde et du Sri Lanka. En Afrique, à Madagascar et à l’Ile de la Réunion, ce sont les feuilles qui sont consommées, cuites en sauce. Jusqu’à récemment, le moringa était considérée comme un plat de pauvre, et les feuilles étaient un produit de cueillette.

Avec la découverte du potentiel nutritionnel de ses feuilles, le moringa est passé du statut de plante marginale, voire inconnue, à celui de nouvelle ressource pour les pays du Sud. Les feuilles sont de plus en plus utilisées dans des projets luttant contre la malnutrition. Leur production constitue une nouvelle activité agricole pour les petits fermiers.

Le Centre Mondial de recherche sur des Légumes (AVRDC) a classé les feuilles de moringa en tête parmi 120 espèces testées. Les critères étaient la teneur en nutriments, l’activité antioxydante, la facilité de culture et de transformation, et les qualités gustatives.

COMMENT CONSOMMER LA FEUILLE DE MORINGA?

La feuille de moringa est intéressante à utiliser en cuisine, plutôt qu’en gélules. En effet un super aliment est efficace à partir de quelques grammes (et non mg) par jour. Il est bon de l’associer à d’autres aliments qui en facilitent la digestion. Ainsi vous pouvez utiliser la poudre crue ou cuite, diluée dans de l’eau ou dans des corps gras. La variété des modes de consommation assure l’assimilation optimale de tous les nutriments. Le fer par exemple sera quatre fois mieux assimilé cuit. La vitamine A sera mieux fixée par l’organisme si elle est crue ou légèrement cuite, et associée à des lipides.

Le moringa pur feuille se boit en tisane ou peut se cuisiner comme un épinard après une rapide réhydratation. Vous pouvez combiner les deux bien sûr. Buvez l’infusion puis utilisez les feuilles pour bénéficier des nutriments non solubles dans l’eau. Excellent également dans une soupe, une sauce tomate, un curry.

Le moringa pur poudre est la forme la plus concentrée. Une à trois cuillères à café par jour (3 à 9 grammes) suffisent à faire le plein en nutriments essentiels et à booster les défenses de l’organisme. Vous pouvez l’incorporer dans un jus, un smoothie ou un lait végétal, la saupoudrer sur votre petit déjeuner. Également en condiment sur vos salades, en vinaigrette ou en pesto (elle s’allie bien avec l’huile d’olive), ou diluée dans du lait de coco pour une boisson ou un curry. On peut même l’utiliser en pâtisserie.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier