Assiettes et planches à découper en bois!

Manger dans une assiette en bois c’est un véritable plaisir particulier !
La vaisselle en bois en plus d’être belle, est aussi écologique et durable et se bonifie avec le temps. Contrairement aux idées reçues elle n’est pas fragile.

Entretien :
– nettoyez l’assiette avec une éponge et de l’eau tiède, puis séchez avec un chiffon de cuisine,
– de temps en temps l’enduire avec une huile alimentaire (olive ou colza) pour éviter que le bois se dessèche.
– ne pas la mettre au lave-vaisselle, ne pas la laisser tremper dans l’eau de vaisselle et ne pas l’exposer longtemps à une source de chaleur !

Bois & hygiène: les planches à découper

C’est bien joli… mais… et l’hygiène? Après tout, le bois c’est poreux, ce doit être un nid à bactéries!
Quelques études scientifiques démontrent que le bois est au contraire très hygiénique, mieux que le plastique, le marbre et l’inox notamment:

  • L’étude du microbiologiste Dean Cliver sur les planches à découper conclue que la planche à découper en bois est plus hygiénique que celle en marbre, elle-même plus hygiénique que la planche en plastique! En effet, la porosité du bois fait que le liquide est aspiré. Si le liquide contient des bactéries, celles-ci sont elles-mêmes aspirées, ce qui fait qu’elles restent où elles sont et ne se propagent pas à toute la surface du bois. Plus étonnant, les bactéries ne se multiplient pas et meurent graduellement dans le bois.
  • Cette autre étude démontre que des bactéries présentes dans la viande survivent plus longtemps sur le plastique et l’inox que dans le bois.
  • Cette étude française de 2015, basée sur des milliers de tests en laboratoire, conclue notamment que:
    – la porosité du matériau bois serait un avantage quant à l’hygiène de cette surface puisqu’elle « piègerait » les microorganismes empêchant leur survie et leur multiplication
    – l’anatomie du bois entrainerait un dessèchement des microorganismes du fait de ses propriétés hygroscopiques couplées à l’absence d’apport en nutriments.
    – conséquence du phénomène de dessèchement, 99% des microorganismes inoculés sur le bois ne migrent PAS vers l’aliment sec ou aqueux et gras. Les substances qui migrent sont inoffensives.
    – contrairement aux idées préconçues et aux a priori sur le matériau bois, il n’y a pas d’argument à la non utilisation du bois au contact alimentaire.

Quelle est la planche la plus hygiénique ?

Après 12h, il restait en effet des traces de bactéries mais leur nombre avait réduit de 98 % à plus de 99,9% dans certains cas [5].

  • La planche en plastique présente plus de bactéries que les deux autres planches. Les bactéries se logent dans les petites cavités et griffures et ne sont ainsi pas éliminées par le lavage. Pire, elles se reproduisent plus vite et plus facilement dans ces cavités, explique le microbiologiste.

Conclusion : La meilleure planche est celle en bois. La planche en marbre arrive tout de même avant la planche en plastique, qui se trouve en dernière position. Ces résultats ne surprennent pas le professeur car selon lui, dans de multiples expériences similaires, le bois finit toujours vainqueur.

Autres problèmes du plastique

Contrairement aux planches en Pehd, celles en PVC sont toxiques !

En effet, comme nous l’avons vu dans l’article L’eau en bouteille est-elle dangereuse ?, le PVC est considéré comme dangereux pour la santé et pour l’environnement. Il contient du plomb, du cadmium, des phtalates et du DEHA.

L’adipate de bis(2-éthylhexyle), appelé également DEHA, est un produit chimique qui est susceptible de provoquer le cancer (étude sur des animaux en laboratoire), d’avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse.

Les phtalates contaminent les aliments lorsque le plastique est au contact de la nourriture. On peut se dire que le temps de contact est très faible pour un aliment que l’on découpe sur une planche (comparé aux bouteilles d’eau, boîtes de conserves, etc.), pour que les phtalates migrent vers les aliments. Cela est sûrement vrai, mais qu’en est-il des petits morceaux de plastique qui se détachent des planches en plastique usées par les couteaux, qui finissent directement dans nos estomacs (même à de très faibles quantités) ? Bien souvent, en grattant un peu avec son ongle, on peut très facilement décrocher un peu de plastique de sa planche.

Planche à découper en matière plastique particulièrement usée

Recommandations

Il est recommandé par les experts d’utiliser deux planches à découper, une pour la viande et une autre pour les fruits et légumes, afin d’éviter les contaminations croisées entre plusieurs aliments crus.

Remplacez les planches à découper trop usées.

Astuce : Il est possible de raboter la planche en bois pour la rendre de nouveau lisse. Faites ainsi un geste pour l’environnement et une économie pour votre portefeuille.

Vous l’aurez compris, nous conseillons les planches à découper en bois, mais comme le dit le microbiologiste Cliver, il faut que la planche soit dans un bois très dur pour éviter que les germes ne se développent dans les griffures profondes provoquées par les couteaux.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier