L’industrie agroalimentaire
  • La préparation des huiles raffinées
  • L’introduction de divers produits dans les animaux d’élevage et les plantes cultivées : pollution alimentaire.
  • L’emploi de méthodes pour accélérer la croissance et le rendement du bétail et des cultures.

Pour l’élevage : L’utilisation de surfaces réduites, avec une densité élevée de population, les animaux pouvant être logés dans des bâtiments fermés. Les fortes densités de population créent des risques sanitaires, qui nécessitent souvent des traitements antibiotiques à titre préventif.

Races fortement sélectionnées, principalement les volailles et les porcs, mais cela s’applique aussi aux bovins ainsi qu’à des espèces sauvages, en aquaculture par exemple.

Pour l’agriculture : Un système de production agricole « fondé sur l’optimisation de la production par rapport à la surface cultivée, qui requiert des investissements importants et une utilisation accrue d’intrants agricoles (énergie, engrais, matériel). »

  • des équipements achetés apportés par la technique moderne : machinisme agricoleirrigation et drainage des sols, culture sous serre et culture hors-sol, etc.,
  • des agro-fournitures achetées : semences (hybridation, OGM parfois), engrais, produits de traitement des cultures, pesticides, herbicides etc…
  • des techniques très diversifiées développées par l’enseignement technique agricole, par les organismes techniques de développement agricole et par la Recherche elle-même (l’INRA, le CEMAGREF etc. en France), par les services commerciaux aussi des firmes industrielles.

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier