Tofu lactofermenté maison

Après l’étape de fabrication de mon « lait » de soja maison, et puisque je ne le consomme pas nature, le but est de fabrique maintenant mon propre tofu lactofermenté. J’aime beaucoup celui que je trouve dans mon magasin bio, mais le faire moi même est un challenge intéressant.

Aucune description disponible.
  • Tout commence avec 3 cs de mon kéfir de fruit. J’en fabrique cette petite dose tous les 2 jours. Étant seule à en consommer, et ne souhaitant pas en boire chaque jour, un pot plus petit me suffit. Vous trouverez comment le faire dans de nombreux tutos, ainsi que dans certains groupes FB. Je fais le mien avec du sucre de coco, citron et 1/2 figue sèche.
Aucune description disponible.
  • Dans un litre de lait de soja maison (je n’ai pas testé avec un litre de jus en brique, pas certaine qu’il soit suffisamment riche en soja), j’ai ajouté 3 cs de mon kéfir de fruit.
  • Le kéfir n’aime pas le métal, je remue donc avec une cuillère en bois (ou en plastique)
  • Je couvre ensuite d’une gaze maintenue d’un élastique pour le protéger des moucherons.
  • Je laisse fermenter idéalement 48 heures. C’est en tout cas ce que je ferai la prochaine fois, car il m’a semblé qu’il était déjà bien caillé au bout de 24h je n’ai pas attendu une journée de plus. C’était peut être un tort car le résultat était un peu trop acide. La prochaine fois j’attendrais 48h pour voir la différence.
Aucune description disponible.
  • Je verse le caillé dans une passoire recouverte d’un linge (ici un vieux rideau lavé évidemment , qui me sert à tous les filtrages) posée sur un récipient de verre qui collectera le « petit lait ». Je n’ai pas encore trouvé l’info si ce liquide récupéré est consommable et/ou utile pour la santé.
Aucune description disponible.
  • Le plus gros du liquide s’évacue très rapidement.
  • Je replie ensuite les bords de l’étamine pour enfermer la « pâte »
Aucune description disponible.
  • Mon mari avait récupéré de vieux disques en fonte.
  • Je les utilise pour faire du poids sur la pâte et ainsi assécher encore plus mon tofu.
Aucune description disponible.
  • Je l’ai souhaité pas trop ferme.
  • Je lui adjoins du tamari pour lui donner du gout. Je testerai d’autres parfums, comme basilic, purée d’olives noire, épices etc

Pour ce premier test, je trouve le gout un peu trop acide. Mais tout à fait mangeable.

D’autres tests sont à venir !

Poster un Commentaire

avatar
Fermer le menu
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide
    ×
    ×

    Panier